un petit jeu proposé par Jacques Eskénazi

En attendant des rencontres « en présentiel » pour employer une expression en vogue actuellement, nous vous proposons un petit jeu. Beaucoup d’interlocuteurs célèbres ont répondu, artistes, philosophes, écrivains mais certains (10 de la liste) ont préféré rester anonymes. A vous de trouver leur nom grâce à l’avis qu’ils ont donné.

– o – O – o –

Comment ça se passe pour vous après le confinement ?

La question a été posée à un certain nombre de nos interlocuteurs célèbres

Voici ce qu’ils ont répondu :

 

Œdipe : La question est complexe…
Pythagore : Tout est d’équerre !
Socrate : Je ne sais pas…
Hippocrate : Tant qu’on a la santé…
  : …s’est contenté de sourire…
Galilée            : Ça tourne plutôt rond !
Descartes : Plutôt bien, mais j’ai des doutes…
  : Je parierais que bien…
Spinoza : Bien en substance…
Newton : La question tombe à pic !
Vivaldi : Ça dépend des saisons…
Franklin : Du tonnerre !
D’Alembert et Diderot : Impossible de répondre en deux mots !
Casanova : Que du plaisir !
  : Foutrement bien !
Marat : Ça baigne…
  : vous perdez la tête ?
Hegel : Au total, bien…
Beethoven : En sourdine !
Paganini : Allegro ma non troppo…
  : Bien, ce n’est pas la volonté qui me manque !
Poe : Extraordinairement bien !
  : Je m’adapte…
  : la santé, c’est capital !
Nietzsche : Au-delà du bien…
Freud : Comme ci, comme ça…
  : Je suis radieuse !
  : Je perds mon temps…
Einstein : Relativement bien…
Picasso : Ça dépend des périodes !
Dracula : Bien, j’ai de la veine !
Cyrano De Bergerac : A vue de nez, tout va bien !
  : Cette question est absurde

 

                                                                                               Jacques Eskénazi

                                                                                               Royan, le 16  juin 2020

 

 

 

3 Replies to “un petit jeu proposé par Jacques Eskénazi”

  1. Pour compléter ce florilège :

    Maupassant : merci de prendre de mes nouvelles !
    Napoleon : ça empire !
    Molière : vous m’imaginiez malade ! Comme c’est fâcheux.
    Merlin : je me porte comme un charme!
    Victor Hugo : ah, pour tout vous dire, misérablement !
    Cicéron : carrément bien !
    Prévert : bien mais j’étais à deux doigts de faire un cadavre exquis !
    Racine : tragiquement bien !
    Godard : je redoute une nouvelle vague.
    Sartre : j’ai toujours un peu la nausée
    Sade : oh, c’était just’ine p’tite grippe !
    Lewis Carroll : je me porte à merveilles et je cours comme un lapin.
    Pétain : la petite cure à Vichy pendant le confinement m’a fait le plus grand bien.
    Jean Moulin : comme vous le savez, je suis très résistant !
    Choderlos de Laclos : tout va très bien, Madame la Marquise !
    Jeanne d’Arc : tout feu, tout flamme !
    Garbo : divinement bien !
    Ulysse : sachez que quand on me pose ce type de question, je n’y suis pour personne !
    Erasme : follement bien !
    Staline : bien et toi petit père !
    Pessoa : je reste très inquiet !
    Lavoisier : ça gaze, une véritable bouffée d’oxygène !
    Landru : au petit poêle !
    Pasteur : je retrouve la rage de vivre.
    Nobel : en plein boum !
    Baudelaire : ah ! Vous savez, avec le spleen du confinement !
    Jean-Paul Il : je vais prendre quelques jours de repos et coincer la bulle.
    Chateaubriand : vous cherchez encore à me cuisiner !
    La Fontaine : fabuleusement bien.
    Zola : j’accuse encore le coup.
    Kessel : j’ai l’impression d’avoir bouffé du lion.
    George Sand : les virus, faut toujours que j’en chope un.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *