La pensée élastique – Thérèse B.

La pensée élastique

 

L’Humain a retrouvé, avec Joie ? le bruit des voitures, les feux rouges, les passages piétons protégés, mais garde le masque, tissé par la crainte, entre les yeux et le menton.

Naguère, la touriste japonaise, en France ou ailleurs, portait un masque et cachait bras et jambes aux méfaits du soleil. On s’étonnait de son comportement qui nous paraissait excessif.

Devons-nous comme le lunaire Neil Armstrong déambuler dans nos villes, affublé d’un habit- « enveloppe totale » du corps dans une proche décennie ?

Cacher le corps ; hommes et femmes couverts de pied en cap, l’ère du costume curé-nonne, ou du voile, de la djellaba …arrivera-t-il ?

Créer une mode pour englober les interdites et les nécessités.

─ Stylistes, à vos crayons, l’avenir vous appartient !

 

Thérèse B. 19 mai 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *