Deux pastiches de ces grands poètes.. – Patrice

Pour se distraire…deux pastiches de ces grands poètes..
Patrice

 

D’après ARTHUR RIMBAUD : « ON N’EST PAS SÉRIEUX QUAND ON A 17 ANS »

Il faut être sérieux à soixante dix sept ans,`
Rester loin des cafés , de leurs lustres éclatants,
Fini les bocks, l’alcool, et même la limonade !
Et nous ne verrons pas les tilleuls verts de la promenade.

Nuit d’avril à soixante dix sept ans !, on se voudrait grisé
Le printemps est là, qui pousse à gambader
Mais pas de tilleuls verts et pas de promenade
Il faut ne pas sortir , évitons l’embrassade !

 

___________________________________________

D’après VICTOR HUGO : DEPUIS GUERNESEY

Demain dès l’aube à l’heure
Des blouses blanches,
Chez moi je me confine
du lundi au dimanche,

J’erre dans ma cuisine,
J’erre dans ma chambrette
Personne ne m’approche,
Je suis à plus d’un mètre.

J’ai le masque bien fixé,
Sur ma bouche fermée,
Seul avec moi-même
Seul avec mes pensées

Je pleure sur mon frigo,
Hélas entièrement vide,
Et aussi sur ma vie ,
Aujourd’hui si morbide.

Je rêve d’être à Harfleur,
De son marché aux fleurs
Et ne pouvoir acheter
Ni fruits ,ni legumes, ni beurre!

PATRICE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *