> Billet d'humeur printanière ✎ Annie Birkemeier

Rédigé par webmestre Aucun commentaire
Classé dans : tribune libre Mots clés : aucun

Qui l’eût cru ? Une indiscrétion d’un collaborateur, qui fait florès sur le net, m’apprend que l’ex- premier ministre, Édouard Philippe, et moi avons un point commun. Excusez du peu. La même passion pour Bruce Springsteen (Nomen est Omen) ! Les ors de son bureau marquetté d’essences rares ne bruissaient pas - non ! -, retentissaient de la musique du Boss à toute berzingue. Tout comme moi quand je suis seule à la maison et que j’ai l’âme d’une teenie printanière. Désormais, quand je croiserai un type qui a avalé un manche à balai, je le regarderai avec circonspection et les yeux prêts à s’illuminer d’étoiles. Qui aime Bruce Springsteen ne peut pas être totalement mauvais.

Lire la suite de > Billet d'humeur printanière ✎ Annie Birkemeier

> Les bénéfices collatéraux du Covid ✎ Jean-Paul Gazeau

Rédigé par webmestre 4 commentaires
Classé dans : tribune libre Mots clés : aucun

Le couvre-feu qui à la longue commence à faire suaire, a eu néanmoins le mérite de m’obliger à revisiter ma bibliothèque et à relire quelques ouvrages devenus poussiéreux au fil des ans.
J’ai peu relu jusqu’alors. Moins de 1% de l’ensemble des livres que j’ai pu lire au cours de ma vie. J’ai relu quelques poèmes de Baudelaire, Rimbaud, Appolinaire ou Fourest. J’ai bien tenté de relire les auteurs fétiches de ma prime adolescence : Cesbron, Dhôtel, Bazin, Cronin, Vian, ...mais l’émotion n’y était plus. Par désœuvrement, j’ai du relire la Peste, l’Etranger, les Mots, ... mais sans conviction.
Pour moi, relire un bouquin, jusqu’à présent c’était un plaisir réservé à ces vieillards qui ayant épuisé tous les charmes de la nouveauté ou dont la mémoire commence à flancher, partent à la recherche du temps perdu. 

Lire la suite de > Les bénéfices collatéraux du Covid ✎ Jean-Paul Gazeau

> I have a dream,... suite ✎ Jacques Eskénazi

Rédigé par webmestre Aucun commentaire
Classé dans : tribune libre Mots clés : aucun

Je fais un rêve... Bien longtemps après ma sortie de Sciences Po, une mamie charmante, aux cheveux bouclés rose pâle, échappée de son EHPAD, me poursuit sur son déambulateur en criant: «Au viol, au viol !!!». Malgré un début d'Alzheimer, elle est auditionnée par les capitaines Khader Chérif et Adeline Briard, OPJ lyonnais de passage à Royan. D'après elle, nous étions dans le même amphi d'Eco Po, et j'aurais pratiqué sur elle des attouchements indécents... Je vais sûrement bientôt me réveiller mais je crois me souvenir qu'elle avait cédé.... Pourvu qu'Anne Sophie Lapix n'en parle pas au JT... 

Jacques Eskénazi

> Billet d'humeur : suite et fin ? Que nenni ! ✎ Annie Birkemeier

Rédigé par webmestre Aucun commentaire
Classé dans : tribune libre Mots clés : aucun

BILLET D’HUMEUR

Quand j'ai publié sur le site des rdv littéraires mes trois derniers billets d'humeur, certains ont dû se demander ce que signifiaient ces élucubrations qui sentaient l'entrisme universitaire à plein nez. Ce milieu a été ma vie pendant plus de trois décennies, c'était bien normal que je m'inquiète... Je ne me doutais pas quand j’évoquais la possible contagion de certaines universités américaines en France que la « french theorie » nous reviendrait si vite sur le coin du museau en boomerang. 

Lire la suite de > Billet d'humeur : suite et fin ? Que nenni ! ✎ Annie Birkemeier

> I have a dream... ✎ Jacques Eskénazi

Rédigé par webmestre Aucun commentaire
Classé dans : tribune libre Mots clés : aucun

(Librement inspiré de Martin Luther King)

Je fais un rêve... A force de jouer avec sa pomme, Isaac l'a carrément envoyée sur Mars. Il se demande à quoi cela pourrait bien lui servir et surtout comment la récupérer ?

Je fais un rêve... Personne ne doute que la terre est ronde et pas carrée, et qu'elle tourne autour du soleil. De là à imaginer que le système solaire n'est qu'un système parmi d'autres... Les gens sont fous, ce n'est guère imaginable.

Lire la suite de > I have a dream... ✎ Jacques Eskénazi

> Covid An 2 : Et Dieu dans tout ça ?... l'Intégraale ✎ Jacques Eskénazi

Rédigé par webmestre Aucun commentaire
Classé dans : tribune libre Mots clés : aucun

«Covid, An2- Et Dieu dans tout ça?»- Les quatre Saisons, l'Intégraale...

NDLR: Toute ressemblance ou coïncidence avec des personnages existant, ayant existé, ou imaginaires, est purement intentionnelle. Toute ressemblance ou coïncidence avec des évènements réels ou imaginaires, est purement intentionnelle...

Lire la suite de > Covid An 2 : Et Dieu dans tout ça ?... l'Intégraale ✎ Jacques Eskénazi

> Covid An 2 : Et Dieu dans tout ça ?... Saison 4, suite et fin ✎ Jacques Eskénazi

Rédigé par webmestre 2 commentaires
Classé dans : tribune libre Mots clés : aucun

Nous voilà bien tristes au terme de notre thriller poético-mystique haletant, aux rebondissements éprouvants, mais il y a une fin à tout.....

Alors voilà, je résume brièvement les trois premières saisons: il nous fallait impérativement connaître Son rôle dans la pandémie actuelle et nous L'avons suivi jusqu'au moment où nous avons appris de la bouche même de Nietzsche l'annonce de Sa mort.

Malgré l'ampleur des efforts déployés pour retrouver Son corps, force est de constater que nous n'avons rien trouvé....

Pendant ce temps là la pandémie étendait son ombre menaçante sur l'humanité jusqu'au jour où Jean, Jean Michel, Olivier, Elizabeth, Bruno et Roselyne se sont érigés en sauveur....

Lire la suite de > Covid An 2 : Et Dieu dans tout ça ?... Saison 4, suite et fin ✎ Jacques Eskénazi

> Billet d'humeur : la chochotterie élevée au rang de vertu cardinale (suite et fin) ✎ Annie Birkemeier

Rédigé par webmestre Aucun commentaire
Classé dans : tribune libre Mots clés : aucun

Hier, il était interdit d’interdire ; aujourd’hui, il est interdit de permettre. Les deux extrêmes plus risibles et plus infantiles l’un que l’autre.

Le mouvement pour le respect des diversités se résume désormais à la revendication d’un traitement particulier (= privilège) sur critères ethniques ou religieux en recyclant les catégories de pensée utilisées par les (anciens) dominants. Il suffit d’inverser ces catégories pour se lancer dans la course victimaire et procéder au flicage idéologique de la société. Les outils de cette déconstruction ont été propagés par ce que les Américains ont appelé la « french theorie » (voir le billet d’humeur précédent sur les thuriféraires de cette dénommée « postmodernité » dépassés par leurs émules !). Procédé typique du discours totalitaire que le mouvement ci-dessus évoqué prétend dénoncer. La méthode est simpliste, et les munitions sémantiques, puisées dans l’arsenal de ladite « french theorie », sont reconverties au profit de minorités identitaires - une véritable explosion - qui jargonnent devant des prosélytes trop éblouis pour y voir clair et une majorité confite en repentance (cf. : la névrose de la culpabilité blanche). Le JE déconstruit pour sa pomme/sa tribu les mécanismes d’une domination largement fantasmée et impose un diktat victimaire. Je suis une victime, donc tais-toi ! Dit autrement : la déconstruction des identités de classes (Bourdieu) a débouché sur son antithèse, la revendication identitaire qui se superpose à l’identité victimaire qui cherche sa juste place dans la hiérarchie des victimes. Plus victime que moi, tu meurs... 

Lire la suite de > Billet d'humeur : la chochotterie élevée au rang de vertu cardinale (suite et fin) ✎ Annie Birkemeier

Fil RSS des articles de cette catégorie