> Billy Wilder et moi de Jonathan Coe ✎ Danielle Guérin-Rose

Rédigé par webmestre Aucun commentaire
Classé dans : littérature Mots clés : aucun

D’un plateau l’autre.

On pourrait presque écrire que le dernier roman de Jonathan Coe, Billy Wilder et moi  est d’abord un vibrant hommage au Brie de Meaux, mais ce ne serait pas lui rendre justice, même si on y trouve un magnifique éloge du fromage français, qui constitue un remarquable moment d’anthologie à classer dans les annales. Ces pages savoureuses, où le vieux réalisateur, en chemin pour tourner la dernière scène de son film, s’arrête dans une ferme de Seine et Marne, pour déguster, en compagnie de sa jeune interprète, ce délice digne des Dieux, quitte à se mettre en retard pour la première fois de sa vie, alors que toute son équipe l’attend, sont à recommander à tous les amateurs de fromage, de littérature et de bon vin. Je suggère d’ailleurs aux producteurs de Brie reconnaissants de faire parvenir à l’auteur un énorme plateau des différentes sortes de Brie en remerciement de ses éloges gustatifs.  

Lire la suite de > Billy Wilder et moi de Jonathan Coe ✎ Danielle Guérin-Rose

> À la façon de Georges Perec (sans « e ») ✎ Danielle Guérin-Rose

Rédigé par webmestre 3 commentaires
Classé dans : littérature Mots clés : aucun

Dans la maison du lac, au bord du bois, un garçon blond lit un manga, assis sur un banc noir, avec un chat gris qui dort, tout rond.
Un papillon sphinx sort du jardin aux iris. Murs clos sur un champ roussi. Abricots mûrs au chaud parfum.
Un jour finit, trop tôt alangui. Un soir satin coud d’or l’horizon qui s’obscurcit.
Minuit. Un marin saoul boit du rhum dans un bar du port avec un soldat irlandais qui boit du whisky pur malt. L’air, autour, lourd d’alcool. La nuit dort, sans aucun bruit. Si loin du matin blanchi.

Danielle Guérin-Rose
14 mars 2021

> Voltaire, le vin et le blasphème ✎ Janie Beghin

Rédigé par webmestre Aucun commentaire
Classé dans : littérature Mots clés : aucun

En ces temps particulièrement nauséeux, la voix chaude, bienveillante, sereine de Jean-Claude Carrière (mort dans son sommeil il y a peu), fils de modestes viticulteurs, immense humaniste, ami d’Umberto Eco, m'apporte du réconfort, comme un vin de vigueur, pour citer un autre poète.

Lire la suite de > Voltaire, le vin et le blasphème ✎ Janie Beghin

Fil RSS des articles de cette catégorie