_______________________________________________________________________________________
_______________________________________________________________________________________

> Covid An 2 : Et Dieu dans tout ça ?... l'Intégraale ✎ Jacques Eskénazi

Rédigé par webmestre Aucun commentaire
Classé dans : tribune libre Mots clés : aucun

«Covid, An2- Et Dieu dans tout ça?»- Les quatre Saisons, l'Intégraale...

NDLR: Toute ressemblance ou coïncidence avec des personnages existant, ayant existé, ou imaginaires, est purement intentionnelle. Toute ressemblance ou coïncidence avec des évènements réels ou imaginaires, est purement intentionnelle...


Saison 1 : Sublimation...

Alors voilà: tout a commencé avec les grecs anciens. Matérialistes en diable (...si j'ose dire...) ils ont simplement imaginé qu'à chaque composante naturelle correspondait une divinité, un Dieu ou une déesse «ad hoc»: Poséidon s'occupait des océans, Déméter des moissons, Dionysos des vendanges, Aphrodite de l'amour, etc.... C'était pratique !

Et au dessus de tout ce petit monde d'immortels, trônait, tutélaire, le petit père des Dieux, j'ai nommé Zeus, chargé de faire la police de temps en temps avec ces immortels parfois un peu turbulents… Après tout , le pouvoir, il faut savoir le faire respecter...

Et les hommes dans tout ça ? Bof...qu'ils se débrouillent entre eux ! Aprés tout, avec leurs guerres de Troie et autres amours incestueuses, ça leur faisait un peu de spectacle à eux les immortels (...«l'éternité, c'est long, surtout vers la fin»...Woody Allen...)

Jusque là, no souci, la vie est belle!

Et puis ça a basculé...On ne sait pas pourquoi ni comment, mais soudainement est apparue l'image d'un Dieu unique, omniprésent, omnipotent, qui, assis sur le rebord du monde s'est chargé, on ne sait pas pourquoi, de faire la police parmi les hommes! Personne ne Lui avait rien demandé, mais Il était seul dans son petit monde à Lui, alors forcément, pour se désennuyer, il a bien fallu qu'Il s'occupe des autres, c'est à dire, de nous, les humains

Bon, ça s'est bien passé au début. Avec sa belle barbe blanche fleurie genre Charlemagne, et son visage plutôt cool, Il surveillait tout ce petit monde avec amour, compréhension et tolérance. C'est quand même cool quelqu'un qui regarde les autres avec amour, tolérance et compréhension, ça permet de faire des bêtises, tranquille dans son coin, on ne risque rien... Sauf que ce beau vieillard avait un fils qu'il a dépêché sur terre avec ce même message d'amour, de tolérance et de paix, mais qu'il a fallu pour le coup respecter à la lettre, sans quoi ça risquait d'aller mal pour nos abattis, genre la damnation éternelle et les flammes de l'enfer....Allons bon v'la autre chose !

Pour le coup, tout le monde s'est tenu à carreau, surtout que les temps étaient durs, pas de quoi rigoler : pas de Sécurité Sociale, pas de retraite à 60 ans, pas d'électricité, pas de télé, pas de grandes surfaces pour faire son marché et ses courses.... Bref, faute de bien vivre, il a fallu se préparer à bien mourir, des fois qu'il y aurait un au-delà chaleureux et convivial...

Le problème, c'est que ça ne s'est pas arrangé avec le temps ! La concurrence s'est installée, avec le Dieu des protestants, le Dieu des Cathares, le Yahvé Juif , le Allah des musulmans, le Vishnou des Indiens ....Bref la concurrence est entrée dans la danse et ça foutait un peu le bordel, alors comme toujours dans ces cas là, Dieu s'est dit: il faut que je recadre un peu tout ce monde là... Je leur envoie l'Inquisition et les bûchers, les guerres de religion et les croisades, je massacre en souplesse les hérétiques et les sceptiques, et je confine les autres dans les cathédrales (NDLR: toute ressemblance avec une situation existante ou ayant existé est purement intentionnelle...). Confinées ainsi mes ouailles ne craindront plus rien, elles seront au calme entre elles....Sauf que ça ne marche pas comme ça!

Des petits trublions incontrôlables se sont mis en avant, des petits bonshommes insignifiants et dérangeants, des moins que rien : Calvin, Luther, Kant, Voltaire, Rousseau, les Lumières....(...Ah bon! Dieu c'est l'obscurantisme?...) tous unis contre Spinoza (…« Par Dieu j'entends un être absolument infini, c'est à dire une substance consistant en une infinité d'attributs dont chacun exprime une essence éternelle et infinie...» - Eh oui ! Il la joue comme ça Spinoza! Bien, bien, bien...

Et puis le Diable en personne s'est invité à la fête quand Nietzsche nous a brutalement annoncé:

« Dieu est mort»...

Ah zut qu'est ce qu'on va bien pouvoir devenir alors ?...


Saison 2 : Armaggedon...

« Dieu est mort ?»....Stupeur et tremblements...Doutes et questionnements... Comment est ce possible, et pourquoi ? Assis sur le rebord du monde, peut-être a-t-Il fait une mauvaise chute ? Dépressif, peut-être a-t-Il Lui même mis fin à ses jours ? Jugé trop dangereux et subversif, peut-être a-t-Il été éliminé par un commanditaire concurrent ?

Nietzsche n'apportant aucune preuve matérielle à ses allégations, le doute était permis...Le corps n'étant pas retrouvé, pas de preuve formelle....Aucun mobile...Aucun suspect …Aucune main courante de disparition...

Le monde n'allait déjà pas très bien sous Son regard jovial et tutélaire, on se rendit vite compte que Sa mort – faute de preuves, parlons de disparition non élucidée- n'allait rien arranger. La nature ayant horreur du vide, et un vide criant ainsi créé, la science et la technique ont donc pris le relais. Celles ci ne promettant ni damnation éternelle ni flammes de l'enfer, en cas de manquement à Ses préceptes (...et pour cause Il en était seul dépositaire …), les choses n'ont pas manqué de se déglinguer à la vitesse V, et pas qu'un peu !

Le massacre des Arméniens, la Grande Guerre de 14-18, la guerre de 40 et l'Holocauste, le déchaînement des idéologies totalitaires, Nagasaki et Hiroshima, les guerres israelo arabes, Sabra et Chatila, le Viet Nam, l'Afghanistan, Srebenica, l'islamisme radical ....

C'est alors que, venu on ne sait d'où, le pangolin asiatique ? Une chauve souris ? Bref, une pandémie inconnue débarque sur un monde désormais privé de Sa protection : un virus inattendu baptisé COVID, semant la terreur et la maladie sur son passage....

Alors bien sûr ont commencé les Jours de désarroi...

Alors, en ces temps là, où plana l'invisible calamité, les hommes et les femmes pleurèrent et se lamentèrent

Alors les hommes et les femmes se terrèrent et se calfeutrèrent

Alors les maisons de joie et de paix se transformèrent en maisons de pleurs et de désespoir

Alors les hommes et les femmes comptèrent ceux d'entre eux qui disparaissaient

Alors ils comprirent que l'impensable, soudainement, était advenu

Alors les hommes et les femmes, atterrés et pétrifiés, se lamentèrent en longues plaintes tournées vers les cieux

Alors les cieux, immuables et légers, détournèrent la tête, indifférents à tant de gémissements...

Alors la Science et la Technique reprirent la main et ordonnèrent: «Humains de tous pays, masquez vous!» (NDLR: Marx avait en son temps dit quelque chose d'approchant je crois, mais selon la formule consacrée, toute ressemblance etc, etc...)

Ce fut alors le début du grand bal masqué ....Tous les masques se ressemblant, ou presque, il devenait alors plus que compliqué de reconnaître qui se cachait derrière …

Et puis, la fulgurance: bon sang, mais c'est bien sûr, et s'Il avançait masqué Lui aussi, incognito, heureux d'avoir fait croire à Sa disparition, mais un peu honteux quand même d'avoir déserté une humanité en souffrance ?


Saison 3 : Révélation...

C'est alors qu'ils se présentèrent au pays: ils étaient six ... Ce n'était donc ni les Cavaliers de l'Apocalypse, ni les douze apôtres, le compte n'y était pas. J'avais bien imaginé au début, un peu rapidement sûrement, que sur les douze apôtres, six auraient pu succomber au virus, mais j'écartai rapidement cette idée: deux d'entre eux étaient des femmes, c'était par trop improbable! Alors qui étaient-ils ?

Le plus imposant d'entre eux, front large et lunettes d'écaille, le chef probablement, s'avança en premier et il dit d'une voix un peu rocailleuse: « Bonjour je suis Jean, et j'ai entendu vos cris et vos chuchotements, vos pleurs et vos plaintes. Alors j'ai réuni mes meilleurs technocrates, oligarques et énarques, et j'ai constitué ma dream team avec pour mission de vous sauver et de vous indiquer la Voie. Ils sont venus, ils sont tous là, même ceux du Nord de ce pays ( NDLR: allusion à peine voilée à une chanson de Charles Aznavour...) ….Et donc voilà Olivier .»

Olivier s'avança. Il paraissait vif et fringant quoiqu'un peu fatigué... Il dit: « Bonjour je suis Olivier, et j'ai été chargé de rechercher plantes simples et médicinales, formules chimiques et algorithmiques destinées à mettre au point la panacée unique, le Vaccin, qui nous sauvera tous de la grande calamité. Le jour, je travaille de jour, la nuit je travaille de nuit (NDLR: Cf une chanson de Jacques Brel...). Mais je ne voudrais pas vous induire en erreur: mes bras ne sont pas assez puissants et mes machines ne tournent pas assez rapidement pour permettre à tous d'en profiter dans les meilleurs délais. Alors, à tous ceux qui ont moins de 75 ans aujourd'hui, je promets, pour longtemps encore, du sang, de la sueur, des larmes, et du dur labeur (NDLR : Winston Churchill avait en son temps, lui aussi, prononcé des mots de ce genre...)...Et donc voilà Elizabeth

Elizabeth s'avança. Elle paraissait petite et menue mais son regard était déterminé derrière ses petites lunettes. Une mince mêche blanche barrait son front. Elle dit: «Bonjour, je suis Elizabeth, et je suis chargée de veiller, malgré les conditions sanitaires défavorables, à ce que chacun puisse accomplir sa tâche dans les meilleures conditions possibles. Alors voilà: ceux qui peuvent travailler seuls travailleront en présentiel, et ceux qui doivent travailler à plusieurs travailleront en distanciel. Telle est ma Loi et vous la suivrez....Quant aux enfants, voici Jean Michel»

Jean Michel s'avança.Il avait un physique un peu revêche sous son large front et ses yeux étaient cernés (... de fatigue...?) .Jean- Michel dit: « Bonjour je suis Jean- Michel, et je m'occupe de vos enfants. Parfois j'inviterai leurs parents à les garder à la maison. Parfois je les autoriserai à aller à l'école. Dans ce dernier cas, ils avanceront masqués tout comme nous . Je veillerai à ce qu'ils n'attrapent pas la maladie, mais leurs grands parents ne devront pas les voir et encore moins les serrer dans leurs bras. Ma Loi est parfois complexe mais c'est ma Loi!»

Roselyne lui succéda. Silhouette un peu forte et yeux pétillants de malice, elle dit: «Bonjour, je suis Roselyne et je veille sur les arts et les lettres, les artistes et les spectacles, la musique et les musiciens, et je ne peux vous promettre de vous inviter en nombre au bal masqué. Bien au contraire! Si vous êtes chanteur, musicien ou acteur, vous vous produirez seuls devant des scènes vides, si vous êtes violoniste, vous vous applaudirez seuls avec vos archets, si vous êtes chanteur vous vous applaudirez seuls avec vos micros. Quant au cinéma n'y comptez pas et pour longtemps encore: priez pour que votre télé marche et que vous ayez autant de chaînes que possible. Telle est ma Loi»

Ce fut enfin le tour de Bruno....Grand, mince, les cheveux blancs et soigneusement ordonnés il dit: «Voila, je suis Bruno et je suis grand argentier. Je répandrai la manne et la prébende sur les uns et les autres pour compensation de cette fatalité. Je n'ai pas le secret de la pierre philosophale, mais j'ai le pouvoir de répondre, quoi qu'il en coûte, aux besoins des uns et des autres, surtout les plus démunis d'entre vous....Tous, vous continuerez à manger à votre faim et, pour certains, grands patrons et affairistes divers, vous pourrez continuer à vous enrichir. Telle est ma Loi...»

Ce fut pour moi la révélation: Il n'était pas masqué, Il n'avait pas disparu non plus. Il avait délégué ces 6 personnages pour notre salut sur terre, et, sûrement sans nous le dire, ils parlaient en Son nom !

Un point cependant me titillait: l'un des personnages avait mentionné LE vaccin pour réponse à notre délivrance. Or qu'est ce qu'un vaccin sinon une substance chimique soluble dans le corps humain...Mes certitudes à nouveau s'effondrèrent : avait-Il lui aussi, victime de l'évolution technologique, muté à ce point? Ne se présentait-Il donc plus à nous que sous un aspect soluble et parfaitement anodin ?...


Saison 4: Transfiguration...

A ce stade il fallait bien se rendre à l'évidence: Nietzsche avait raison. Dieu était mort et bien mort..... Pourquoi mettre sa parole en doute ?

Personne n'avait jamais attaqué le grand penseur pour délit de diffamation ou de fake et d'ailleurs, nous l'avons bien vu, Sa famille n'avait pas porté plainte et Son corps n'avait toujours pas été retrouvé. Autres preuves tangibles: le ministère de la justice ne s'était pas porté partie civile, la brigade criminelle n'avait pas été alertée et le procureur de la République n'avait pas non plus été saisi du dossier. Chou blanc sur toute la ligne donc : on repart à zéro, pas de faits matériels, pas de plaintes, pas de preuves: il y a des corps qui ne sont jamais retrouvés, des disparitions qui ne sont jamais élucidées, des plaintes qui ne sont jamais déposées, autant en prendre son parti. Notre salut ne passerait donc pas par Lui

Tous les regards et les espoirs se portèrent alors sur LE vaccin. Ce serait donc par lui sans conteste que passerait notre salut... Science et immanence chimique avaient désormais remplacé croyance et transcendance divine.

Une page de l'histoire de l'humanité venait de se tourner...


Jacques Eskénazi



Écrire un commentaire

Quelle est le premier caractère du mot xg7rq ?

Fil RSS des commentaires de cet article