_______________________________________________________________________________________
_______________________________________________________________________________________

> billet d'humeur ✎ Danielle Guérin-Rose

Rédigé par webmestre Aucun commentaire
Classé dans : tribune libre Mots clés : aucun

En ce moment, en partenariat avec la Comédie-Française, on vous offre des ré-écritures  de Molière car sa langue serait : « un peu périmée. »

Il faut « passer les chefs d’œuvre au tamis du présent. » Ainsi Les Précieuses ridicules deviennent des Youtubeuses etc…. Le rôle que s’arrogent ces « éducateurs » est terrifiant de mépris pour ceux à qui ils s’adressent. Molière, c’est Molière. Quand on ne peut transmettre ou parler la langue de Molière, du moins on le laisse tranquille et on travaille sur autre chose. Quand la bêtise se mêle de penser, l’abîme n’est pas loin.

Danielle Guérin-Rose

Écrire un commentaire

Quelle est le dernier caractère du mot a34y7bc ?

Fil RSS des commentaires de cet article