_______________________________________________________________________________________
_______________________________________________________________________________________

> Covid An 2 : Et Dieu dans tout ça ?... Saison 4, suite et fin ✎ Jacques Eskénazi

Rédigé par webmestre 2 commentaires
Classé dans : tribune libre Mots clés : aucun

Nous voilà bien tristes au terme de notre thriller poético-mystique haletant, aux rebondissements éprouvants, mais il y a une fin à tout.....

Alors voilà, je résume brièvement les trois premières saisons: il nous fallait impérativement connaître Son rôle dans la pandémie actuelle et nous L'avons suivi jusqu'au moment où nous avons appris de la bouche même de Nietzsche l'annonce de Sa mort.

Malgré l'ampleur des efforts déployés pour retrouver Son corps, force est de constater que nous n'avons rien trouvé....

Pendant ce temps là la pandémie étendait son ombre menaçante sur l'humanité jusqu'au jour où Jean, Jean Michel, Olivier, Elizabeth, Bruno et Roselyne se sont érigés en sauveur....


Saison4 - Suite et fin...


A ce stade il fallait bien se rendre à l'évidence: Nietzsche avait raison. Dieu était mort et bien mort..... Pourquoi mettre sa parole en doute? Personne n'avait jamais attaqué le grand homme en délit de diffamation ou de fake et d'ailleurs, nous l'avons bien vu, la famille n'avait toujours pas porté plainte et le corps n'avait toujours pas été retrouvé.

Autres preuves tangibles: le ministère de la justice ne s'était pas porté partie civile, la brigade criminelle n'avait pas été alertée, et le procureur de la République n'avait pas non plus été saisi du dossier. Chou blanc sur toute la ligne donc : on repart à zéro, pas de faits matériels, pas de plaintes, pas de preuves....Il y a des corps qui ne sont jamais retrouvés, des disparitions qui ne sont jamais élucidées, des plaintes qui ne sont jamais déposées, autant en prendre son parti.

Notre salut ne passerait donc pas par Lui...

Tous les regards et les espoirs se portèrent alors sur LE vaccin. Ce serait donc par lui sans conteste que passerait notre salut... Science et immanence chimique avaient désormais remplacé croyance et transcendance divine.

Une page de l'histoire de l'humanité venait de se tourner...


Jacques Eskénazi


2 commentaires

#1  - Janie Béghin a dit :

Une citation du philosophe Peter Sloterdijk:
extraite de "Faire parler le ciel".
Personne ne sait à quel vaccin se vouer. le médecin est devenu notre prêtre, la seringue, son goupillon, et Pfizer BioNTech ou AstraZenzca son eau bénite."

Répondre
#2  - Jacques Eskénazi a dit :

...Toute ressemblance avec des personnages, ou des faits évoqués dans ce blog, ne serait bien sûr que pur hasard....N'est ce pas Janie?

Répondre

Écrire un commentaire

Quelle est le cinquième caractère du mot 98pu7m ?

Fil RSS des commentaires de cet article