_______________________________________________________________________________________
_______________________________________________________________________________________

> Covid An 2 : Et Dieu dans tout ça ?... Saison 2 ✎ Jacques Eskénazi

Rédigé par webmestre Aucun commentaire
Classé dans : tribune libre Mots clés : aucun

Rappel de la saison 1, où il a été question de rechercher à la fois le rôle qu'Il joue, ou a pu jouer, au cours de la pandémie actuelle de COVID, et l'identité exacte de Celui qui, sous le nom de Dieu a néanmoins emprunté des noms et des identités différentes au cours de l'histoire …. Identifié au tout début de cette narration sous de multiples pseudos (...Zeus, Jupiter, Poséidon, Yahvé, voire Vishnou ou Allah ...) Il a mobilisé l'énergie de la plupart des grands intellectuels acharnés à son identification, Spinoza allant même jusqu'à l'assimiler à peu prêt à tout : « Par Dieu j'entends un être absolument infini, c'est à dire une substance consistant en une infinité d'attributs dont chacun exprime une essence éternelle et infinie » - ( l'Ethique ).

            Bon... Nous en étions à peu près là lorsque Nietzsche nous a déclaré tout de go : « Dieu est mort »....

Saison2 : la suite...

« Dieu est mort ? ».... Stupeur et tremblements...Doutes et questionnements... Comment est-ce possible, et pourquoi ? Assis sur le rebord du monde, peut-être a-t-Il fait une mauvaise chute ? Dépressif, peut-être a-t-Il Lui-même mis fin à ses jours ? Peut-être a-t-Il été éliminé par un commanditaire concurrent ?

            Nietzsche n'apportant aucune preuve matérielle à ses allégations, le doute était permis...Le corps n'étant pas retrouvé, pas de preuve formelle.... Aucun mobile...Aucun suspect …Aucune main courante de disparition...

            Le monde n'allait déjà pas très bien sous Son regard jovial et tutélaire, on se rendit vite compte que Sa mort – faute de preuves, parlons de disparition non élucidée- n'allait rien arranger. La nature ayant horreur du vide, et un vide criant ainsi créé, la science et la technique ont donc pris le relais. Celles-ci ne promettant ni damnation éternelle ni flammes de l'enfer, en cas de manquement à Ses préceptes (...et pour cause Il en était seul dépositaire …), les choses n'ont pas manqué de se déglinguer à la vitesse V, et pas qu'un peu !

            Le massacre des Arméniens, la Grande Guerre de 14-18, la guerre de 40 et l'Holocauste, le déchaînement des idéologies totalitaires, Nagasaki et Hiroshima, les guerres israelo-arabes, Sabra et Chatila, le Viet Nam, l'Afghanistan, Srebenica, l'islamisme radical .... Le souffle me manque, je vous laisse le soin de compléter...

            C'est alors que, venu on ne sait d'où, le pangolin asiatique ? Une chauve-souris ? Bref, une pandémie inconnue débarque sur un monde désormais privé de Sa protection : un virus inattendu baptisé COVID, semant la terreur et la maladie sur son passage....

Alors bien sûr ont commencé les Jours de désarroi...

Alors, en ces temps-là, où plana l'invisible calamité, les hommes et les femmes pleurèrent et se lamentèrent

Alors les hommes et les femmes se terrèrent et se calfeutrèrent

Alors les maisons de joie et de paix se transformèrent en maisons de pleurs et de désespoir

Alors les hommes et les femmes comptèrent ceux d'entre eux qui disparaissaient

Alors ils comprirent que l'impensable, soudainement, était advenu

Alors les hommes et les femmes, atterrés et pétrifiés, se lamentèrent en longues plaintes tournées vers les cieux

Alors les cieux, immuables et légers, détournèrent la tête, indifférents à tant de gémissements...

Alors la Science et la Technique reprirent la main et ordonnèrent : «Humains de tous pays, masquez-vous !»  (…. Marx avait en son temps dit quelque chose d'approchant je crois, mais selon la formule consacrée, toute ressemblance etc, etc...)

            Ce fut alors le début du grand bal masqué .... Tous les masques se ressemblant, ou presque, il devenait alors plus que compliqué de reconnaître qui se cachait derrière …

            Et puis, la fulgurance :  bon sang, mais c'est bien sûr, et s'Il avançait masqué Lui aussi, incognito, heureux d'avoir fait croire à Sa disparition, mais un peu honteux quand même d'avoir déserté une humanité en souffrance ?

Fin de la saison 2....A suivre !

                                                                                               Jacques Eskénazi

 

Écrire un commentaire

Quelle est le dernier caractère du mot 2uwjkc5s ?

Fil RSS des commentaires de cet article