_______________________________________________________________________________________
_______________________________________________________________________________________

* envoi et insertion des textes dans les Chroniques royannaises

Rédigé par webmestre 1 commentaire
Classé dans : autres Mots clés : aucun
petite méthode à respecter pour faire insérer un texte dans les chroniques royannaises ( insertions réservées aux adhérents de l'association ), les commentaires sont ouverts pour tous,

salutations amicales, ces précisions :

> seuls les adhérents peuvent écrire des sujets dans les chroniques royannaises, par contre tout le monde peut les commenter,

> envoyer directement votre texte, UNIQUEMENT sous WORD ou en mode TXT ( pas de pdf ni de format exotique ) à l'adresse email spécialement créée par le webmestre : chroniquesroyannaises@protonmail.com , en précisant - à chaque texte envoyé - dans quelle catégorie vous voulez qu'il soit classé : littérature, philo, poésie ou tribune libre,
> il ne doit pas contenir d'images ou photos, sauf si elles sont libres de droit,
> vos nom et prénom seront indiqués en fin de votre texte,
> indiquez aussi votre email (non diffusé) si besoin d'éventuelles précisions pour l'insertion,

nota : les envois non conformes cette peu contraignante méthode seront ignorés ; les commentaires hors sujet seront supprimés...

au plaisir, cordialement, le webmestre,

1 commentaire

#1  - janie béghin a dit :

LE PARTI PRIS DES CHOSES :

Pour répondre à la question,* : objets inanimés avez-vous une âme ?
je répondrai par une autre question : connaissez-vous le poète Francis Ponge ?
Loin des fioritures, des élans lyriques et autres lourdes métaphores, ce poète du début du siècle dernier s'est attaché à faire la description minutieuse d'objets usuels, d’humbles créatures auxquels il restitue leur dignité originelle. Un dépouillement de la forme, très travaillée par ailleurs, qui n'exclut pas, tant s'en faut une sourde tendresse.
En voici un exemple, tiré du « proème » L’orange : Comme dans l’éponge il y a dans l’orange une aspiration à reprendre contenance après avoir subi l’épreuve de l’expression. Mais où l’éponge réussit toujours, l’orange jamais…
J’aime ce regard précis, aigu, qui prend son temps, sur les objets du quotidien : le poète comme le photographe de l’exposition ont su nous réjouir par ce parti pris des choses. A l’heure de ces confinements à répétition, quel joli voyage à portée de tous.

*Cette question m’est venue à l’esprit après avoir consulté sur le site la rubrique « art » ; comme Jean-Paul, je ne saurai trop vous recommander la visite de l’exposition qui se tient actuellement sous les Voûtes du Port.

Répondre

Écrire un commentaire

Quelle est le cinquième caractère du mot 1bkxq0w ?

Fil RSS des commentaires de cet article