> Covid An 2 : Et Dieu dans tout ça ?... Saison 1 ✎ Jacques Eskénazi

Rédigé par webmestre 2 commentaires
Classé dans : tribune libre Mots clés : aucun

Peut-être la simple résultante d'une banale évolution chronologique ?... Alors voilà : tout a commencé avec les grecs anciens. Matérialistes en diable (...si j'ose dire...) ils ont simplement imaginé qu'à chaque composante naturelle correspondait une divinité, un Dieu ou une déesse «ad hoc» : Poséidon s'occupait des océans, Déméter des moissons, Dionysos des vendanges, Aphrodite de l'amour, etc.... C'était pratique !

Et au-dessus de tout ce petit monde d'immortels, trônait, tutélaire, le petit père des Dieux, j'ai nommé Zeus, chargé de faire la police de temps en temps avec ces immortels parfois un peu turbulents... Aprés tout, le pouvoir, il faut savoir le faire respecter...

            Et les hommes dans tout ça ? Bof...qu'ils se débrouillent entre eux ! Aprés tout avec leurs guerres de Troie et autres amours incestueuses, ça leur faisait un peu de spectacle à eux les immortels (...«l'éternité, c'est loin, surtout vers la fin»...Woody Allen...)

Jusque-là, no souci, la vie est belle !

            Et puis ça a basculé...On ne sait pas pourquoi ni comment, mais soudainement est apparue l'image d'un Dieu unique, omniprésent, omnipotent, qui, assis sur le rebord du monde s'est chargé, on ne sait pas pourquoi, de faire la police parmi les hommes ! Personne ne Lui avait rien demandé, mais Il était seul dans son petit monde à Lui, alors forcément, il a bien fallu qu'Il s'occupe des autres, c'est à dire, nous les humains

            Bon, ça s'est bien passé au début. Avec sa belle barbe blanche fleurie genre Charlemagne, et son visage plutôt cool, Il surveillait tout ce petit monde avec amour, compréhension et tolérance. C'est quand même cool quelqu'un qui regarde les autres avec amour, tolérance et compréhension, ça permet de faire des bêtises, tranquille dans son coin on ne risque rien... Sauf que ce beau vieillard avait un fils qu'il a dépêché sur terre avec ce même message d'amour, de tolérance et de paix mais qu'il a fallu pour le coup respecter à la lettre, sans quoi ça risquait d'aller mal pour nos abattis, genre la damnation éternelle et les flammes de l'enfer.... Allons bon v'la autre chose !

            Pour le coup, tout le monde s'est tenu à carreau, surtout que les temps étaient durs, pas de quoi rigoler : pas de Sécurité Sociale, pas de retraite à 60 ans, pas d'électricité, pas de grandes surfaces pour faire son marché et ses courses.... Bref faute de bien vivre, il a fallu se préparer à bien mourir des fois qu'il y aurait un au-delà chaleureux et convivial...

Le problème c'est que ça ne s'est pas arrangé avec le temps ! La concurrence s'est installée, genre le Dieu des protestants, le Dieu des Cathares, le Yahvé Juif, le Mahomet des musulmans .... Bref la concurrence est entrée dans la danse et ça foutait un peu le bordel, alors comme toujours dans ces cas-là, Dieu s'est dit :  il faut que je recadre un peu tout ce monde-là... Je leur envoie l'Inquisition et les bûchers, les guerres de religion et les croisades, je massacre en souplesse les sceptiques, et je confine les autres dans les cathédrales (….Toute ressemblance avec une situation existante ou ayant existé serait purement fortuite...). Confinées ainsi mes ouailles ne craindront plus rien, elles seront au calme entre elles.... Sauf que ça ne marche pas comme ça !

            Des petits trublions incontrôlables se sont mis en avant, des petits hommes insignifiants et dérangeants, des moins que rien : Calvin, Luther, Kant, Voltaire, Rousseau, les lumières… (...Ah bon! Dieu c'est l'obscurantisme ? ...) Spinoza (...Je suis en tout, je suis la substance immanente, nom de Moi...) .... Et puis le Diable en personne s'est invité à la fête : Nietzsche « Dieu est mort » ...

Ah zut qu'est-ce qu'on va bien pouvoir devenir alors ?...

Fin de la saison 1...A suivre !

 

Jacques Eskénazi


2 commentaires

#1  - Jean-Paul Gazeau a dit :

« Et Dieu dans tout ça ? », phrase culte de Jacques Chancel, modèle de maïeutique journalistique. La mémoire collective nous laisse accroire qu’elle clôturait chacune de ses interviews. En réalité, il ne l’a prononcée qu’une seule fois face à ....Georges Marchais.

Répondre
#2  - Jean-Paul Gazeau a dit :

« Et Dieu dans tout ça ? », phrase culte de Jacques Chancel, modèle de maïeutique journalistique. La mémoire collective nous laisse accroire qu’elle clôturait chacune de ses interviews. En réalité, il ne l’a prononcée qu’une seule fois face à ....Georges Marchais.

Répondre

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot i78czle ?

Fil RSS des commentaires de cet article