> Collapsologie : vraies peurs et vraie responsabilité > café-philo des RdV littéraires de Royan d'avril 2020 ✎ Jacques Eskénazi

Rédigé par webmestre Aucun commentaire
Classé dans : philo Mots clés : aucun

«La seule chose dont nous devons avoir peur, c'est la peur elle-même»
Franklin D. Roosevelt

La peur d'un arrêt brutal, voire durable, de notre forme de civilisation fait de plus en plus d'émules et pose question :

– La civilisation que nous avons créée est-elle pérenne ?
– Peut-elle s'effondrer du jour au lendemain et si oui, comment et pourquoi ?
– Aurions nous créé un système de vie globale tellement fragile que le moindre incident  est susceptible de bloquer toute la machine et de remettre en question ses fondements ?

Le COVID 19 est dans toutes les pensées. Il me paraît inutile, voire ridicule, de le nier. Mais nous ne sommes pas là pour pour évoquer cette pandémie (...pour cela, se référer aux JT...) mais pour  aller au delà de la simple émotion du moment. La réflexion philosophique est une réflexion menant à la sagesse, à «la vie bonne». Il s'agit donc pour nous d'aller au-delà de l'émotion immédiate, en quelque sorte de prendre recul et hauteur mais pas trop : si l'on recule trop, on risque de tomber à la renverse, si l'on prend trop de hauteur on risque de ne plus rien voir. «In medio stat virtus»

Lire la suite de > Collapsologie : vraies peurs et vraie responsabilité > café-philo des RdV littéraires de Royan d'avril 2020 ✎ Jacques Eskénazi

> art et philosophie > café-philo des RdV littéraires de Royan du 7 février 2020 ✎ Jacques Eskénazi

Rédigé par webmestre Aucun commentaire
Classé dans : philo Mots clés : aucun

Ce qui nous vient immédiatement à l'esprit lorsque l'on évoque la notion d'art, ce sont, presque immanquablement, les tableaux de Léonard de Vinci, de Michel Ange, de Van Gogh, de Picasso...
Inconsciemment, me semble-t-il, nous assimilons en première approche, l'Art, dans sa globalité, à l'art pictural -la peinture- à la création artistique qui s'y rapporte, et à l'idée de la beauté. C'est un «a priori» forcément réducteur. Car -et c'est un truisme- si le «miracle» de l'art se réduisait à ce simple constat nous ne serions pas ici ensemble à chercher Sa Vérité.

Lire la suite de > art et philosophie > café-philo des RdV littéraires de Royan du 7 février 2020 ✎ Jacques Eskénazi

Fil RSS des articles