_______________________________________________________________________________________

> Covid An 2 : Et Dieu dans tout ça ?... Saison 4, suite et fin ✎ Jacques Eskénazi

Rédigé par webmestre Aucun commentaire
Classé dans : tribune libre Mots clés : aucun

Nous voilà bien tristes au terme de notre thriller poético-mystique haletant, aux rebondissements éprouvants, mais il y a une fin à tout.....

Alors voilà, je résume brièvement les trois premières saisons: il nous fallait impérativement connaître Son rôle dans la pandémie actuelle et nous L'avons suivi jusqu'au moment où nous avons appris de la bouche même de Nietzsche l'annonce de Sa mort.

Malgré l'ampleur des efforts déployés pour retrouver Son corps, force est de constater que nous n'avons rien trouvé....

Pendant ce temps là la pandémie étendait son ombre menaçante sur l'humanité jusqu'au jour où Jean, Jean Michel, Olivier, Elizabeth, Bruno et Roselyne se sont érigés en sauveur....

Lire la suite de > Covid An 2 : Et Dieu dans tout ça ?... Saison 4, suite et fin ✎ Jacques Eskénazi

_______________________________________________________________________________________

> Billet d'humeur : la chochotterie élevée au rang de vertu cardinale (suite et fin) ✎ Annie Birkemeier

Rédigé par webmestre Aucun commentaire
Classé dans : tribune libre Mots clés : aucun

Hier, il était interdit d’interdire ; aujourd’hui, il est interdit de permettre. Les deux extrêmes plus risibles et plus infantiles l’un que l’autre.

Le mouvement pour le respect des diversités se résume désormais à la revendication d’un traitement particulier (= privilège) sur critères ethniques ou religieux en recyclant les catégories de pensée utilisées par les (anciens) dominants. Il suffit d’inverser ces catégories pour se lancer dans la course victimaire et procéder au flicage idéologique de la société. Les outils de cette déconstruction ont été propagés par ce que les Américains ont appelé la « french theorie » (voir le billet d’humeur précédent sur les thuriféraires de cette dénommée « postmodernité » dépassés par leurs émules !). Procédé typique du discours totalitaire que le mouvement ci-dessus évoqué prétend dénoncer. La méthode est simpliste, et les munitions sémantiques, puisées dans l’arsenal de ladite « french theorie », sont reconverties au profit de minorités identitaires - une véritable explosion - qui jargonnent devant des prosélytes trop éblouis pour y voir clair et une majorité confite en repentance (cf. : la névrose de la culpabilité blanche). Le JE déconstruit pour sa pomme/sa tribu les mécanismes d’une domination largement fantasmée et impose un diktat victimaire. Je suis une victime, donc tais-toi ! Dit autrement : la déconstruction des identités de classes (Bourdieu) a débouché sur son antithèse, la revendication identitaire qui se superpose à l’identité victimaire qui cherche sa juste place dans la hiérarchie des victimes. Plus victime que moi, tu meurs... 

Lire la suite de > Billet d'humeur : la chochotterie élevée au rang de vertu cardinale (suite et fin) ✎ Annie Birkemeier

_______________________________________________________________________________________

> Voltaire, le vin et le blasphème ✎ Janie Beghin

Rédigé par webmestre Aucun commentaire
Classé dans : littérature Mots clés : aucun

En ces temps particulièrement nauséeux, la voix chaude, bienveillante, sereine de Jean-Claude Carrière (mort dans son sommeil il y a peu), fils de modestes viticulteurs, immense humaniste, ami d’Umberto Eco, m'apporte du réconfort, comme un vin de vigueur, pour citer un autre poète.

Lire la suite de > Voltaire, le vin et le blasphème ✎ Janie Beghin

_______________________________________________________________________________________

> billet d'humeur ✎ Danielle Guérin-Rose

Rédigé par webmestre Aucun commentaire
Classé dans : tribune libre Mots clés : aucun

En ce moment, en partenariat avec la Comédie-Française, on vous offre des ré-écritures  de Molière car sa langue serait : « un peu périmée. »

Il faut « passer les chefs d’œuvre au tamis du présent. » Ainsi Les Précieuses ridicules deviennent des Youtubeuses etc…. Le rôle que s’arrogent ces « éducateurs » est terrifiant de mépris pour ceux à qui ils s’adressent. Molière, c’est Molière. Quand on ne peut transmettre ou parler la langue de Molière, du moins on le laisse tranquille et on travaille sur autre chose. Quand la bêtise se mêle de penser, l’abîme n’est pas loin.

Danielle Guérin-Rose
_______________________________________________________________________________________

> billet d'humeur : la chochotterie élevée au rang de vertu cardinale (suite) ✎ Annie Birkemeier

Rédigé par webmestre Aucun commentaire
Classé dans : tribune libre Mots clés : aucun

Peut-être voudriez-vous connaître la suite des événements d’Evergreen ?

Je suis allée à la pêche sur le Huffington Post qui n’est pas connu pour ses tendresses vis-à-vis de la droite. Pour beaucoup de journalistes solides, il ne serait qu’un pilleur d’informations, mais c’est justement la raison pour laquelle je m’en sers pour aller plus vite. Tant qu’il ne s’agit pas de désinformation, je m’en tape...

Lire la suite de > billet d'humeur : la chochotterie élevée au rang de vertu cardinale (suite) ✎ Annie Birkemeier

_______________________________________________________________________________________

> Bleus de Royan ✎ Jean-Paul Gazeau

Rédigé par webmestre 4 commentaires
Classé dans : art Mots clés : aucun

A en juger par le titre de plusieurs de ses œuvres,  le peintre Olivier Debré voyait la vie en bleu à Royan : 

Port bleu Royan (1963)
Bleu - Royan (1964)
Bleu  océan, Royan (1965)
Petite bleue- Royan (1965)
Bleu le soir à Royan (1965)
Petit bleu - Royan (1969)
Royan bleu taches vives (1971)
Bleu pâle du port de Royan (1973)
Tout bleu - Royan (1975)
Bleu pâle - Royan (1975)
Royan bleu (1976)
Royan bleu pâle tache verte (1982)
Bleu de Royan taches vives (1993)
Bleu très pâle de Royan (1996)
Etc.

Lire la suite de > Bleus de Royan ✎ Jean-Paul Gazeau

_______________________________________________________________________________________

> Covid An 2 : Et Dieu dans tout ça ?... Saison 3 ✎ Jacques Eskénazi

Rédigé par webmestre 3 commentaires
Classé dans : tribune libre Mots clés : aucun

            Suite de notre thriller poético- mystique au rythme haletant et aux multiples rebondissements, au cours duquel nous avons entrepris de déterminer le rôle qu'Il joue, ou a pu jouer, dans la pandémie actuelle...

            Bref résumé des deux saisons précédentes : Nietzsche nous avait annoncé à la fin de la saison 1 que Dieu était mort...Enquêtes de voisinage, investigations et rapprochements divers ont été menés afin de retrouver une trace du corps au cours de la saison 2.... Non, personne n'avait vu le corps, ni quoi que ce soit d'ailleurs Le concernant, donc nous en étions restés sur une disparition non élucidée. Privés de Sa présence tutélaire, les catastrophes en tout genre se sont abattues sur nous, la plus récente étant l'épidémie de Covid...

Saison3, la suite...

Lire la suite de > Covid An 2 : Et Dieu dans tout ça ?... Saison 3 ✎ Jacques Eskénazi

Fil RSS des articles